Les Druesne de Fontaine-au-Bois

Bienvenue sur la page des Druesne de Fontaine-au-Bois, dans le Nord (59). Dans le cadre d’une recherche généalogique de grande ampleur sur la famille Druesne, seront résumées ici les informations rassemblées au sujet de cette branche de Druesne. Si vous disposez d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à me contacter.

La branche de Druesne établie à Fontaine-au-Bois remonte jusqu’à Claude, marchand de houblon, né vers 1688. Tout ce qu’il reste de lui est son acte de décès, daté du 27 octobre 1739 :

L’an mil sept cent trente neuf le vingt six octobre fut décédé Claude Druesne marchand d’houblon âgé de 51 ans ou environ époux de Marie Copie lequel fut inhumé le jour suivant au cimetière de Fontaine-au-Bois en présence des témoins soussignés, François Robert Gilles, Pierre Pattier.

Pour être précis, Claude n’est pas le premier Druesne à être mentionné à Fontaine-au-Bois. Dans les quelques actes plus anciens que son acte de décès, on trouve des mentions des Druesne suivants, dont la parenté avec Claude est inconnue :

  • Marie Agnès Druesne, épouse de François Menzy et mère de Jean François Menzy, né et baptisé le 9 février 1738 à Fontaine-au-Bois. Le parrain était Jean Baptiste Copie et la marraine était Marie Anne Josèphe Druesne, que l’on peut supposer être la soeur de Marie Agnès. Le 26 septembre 1739 est née des mêmes parents une petite Marie Françoise Menzy. Son parrain fut Jean Baptiste Dutrieux et sa marraine fut Marie Françoise Leblon.
  • Dès le 18ème siècle, des liens existent entre les familles de Fontaine-au-Bois et celles du village proche de Forest-en-Cambrésis, où est établie une autre importante branche de Druesne. Ainsi, le 8 janvier 1738, Louis Joseph Besse, issu de Forest et fils de Jeanne Thérèse Druesne, épouse à Fontaine-au-Bois une certaine Marie Jacqueline Dahiez.
  • André Druesne est témoin, le 23 février 1738, du décès de Paschal Besse, décédé à Fontaine-au-Bois à l’âge de 77 ans environ. Il pourrait s’agir d’André Druesne, né vers 1699 à Forest, d’André Druesne, né à Pommereuil vers 1686, d’Andre Druesne, né à Bousies en 1707, d’André Druesne, né à Saint-Martin-sur-Écaillon en décembre 1697, d’André Druesne, né à Bousies en 1680, d’André Druesne, né à Bousies en 1719, d’André Druesne, né vers 1711 à Solesmes, ou encore d’un autre André Druesne. À cette époque, il y avait bien un André Druesne à Fontaine-au-Bois, mais il était un peu jeune, étant né vers 1725. Le même André Druesne – ou un autre – est témoin à Fontaine-au-Bois, le 16 août 1738, du décès de Jean François Cousin. Il est probable qu’il s’agisse de « l’André Druesne » né à Bousies en 1728, car l’épouse de celui-ci était Anne Jeanne Cousin, issue de Fontaine-au-Bois. Jean François Cousin pourrait dès lors être un membre de la famille de son épouse. Le même André Druesne – ou un autre – est encore une fois témoin à Fontaine-au-Bois, le 20 août 1738, du décès de Jacques Milet.

Après le décès de Claude Druesne, les Druesne suivants sont mentionnés dans les registres paroissiaux de Fontaine-au-Bois :

  • André Druesne – sans doute encore le même que le précédent – est témoin du décès de Jeanne Marie Dupont à Fontaine-au-Bois le 10 février 1740. Il est aussi témoin du décès d’Antoine Gille le 6 février 1740 et d’un cimentier au nom apparemment inconnu le 12 mars 1740, ainsi que de Jeanne Boursiez le 1er avril 1740 et de François Antoine Monier le 10 décembre 1740. Cet André était vraisemblablement impliqué dans l’administration de son village – peut-être était-il un adjoint ou un ami du curé ?

Plus tardivement, on trouve encore notamment :

  • Henri Druesne, né le 26 février 1879, décédé à la guerre le 30 juin 1915 à Constance (Allemagne). Il était canonnier de la 40ème RAC, mort en captivité (Geneawiki). Henri est mentionné sur le monument aux morts de Fontaine-au-Bois pour la guerre 1914-1918.
  • Jules Druesne, né vers 1877 à Fontaine-au-Bois, époux de Fernande Painvin, née dans l’Aisne. Ils sont les SOSA 12 et 13 d’un certain Christophe Merrer, qui en parle ici.