Les Druesne de Bousies

Bienvenue sur la page des Druesne de Bousies, dans le Nord (59). Dans le cadre d’une recherche généalogique de grande ampleur sur la famille Druesne, seront résumées ici les informations rassemblées au sujet de cette branche de Druesne. Si vous disposez d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à me contacter.

Le 3 mai 1688 est enterré à Bousies un certain Michel Druesne, âgé « d’environ 58 ans » et époux d’Anne Pierchon. Tous deux eurent une nombreuse descendance : Michel est notamment le grand-père d’Albert Druenne, un brasseur qui, en 1747, émigra quelques années à Brest afin d’y établir une brasserie pour le compte de la Marine française (j’en parle ici). À la même époque que Michel et Anne, on trouve à Bousies un certain Jean Druesne, époux de Thérèse Denis, tous deux nés vers 1640. Jean serait-il le frère de Michel ? Ici aussi, une nombreuse descendance leur a succédé. Ces deux couples font de Bousies un des plus anciens foyers de Druesne.

Par ailleurs, au fil des siècles, des Druesne issus d’autres branches de la famille ont vécu à Bousies, notamment des descendants des Druesne de Vendegies-au-Bois et de Forest-en-Cambrésis. On trouve notamment à Bousies la tombe de François Nestor Druesne, décédé le 31 juillet 1884 à l’âge de 28 ans (voir ici). Il y a toujours des Druesne à Bousies de nos jours.

APPRENEZ-EN PLUS

Le brasseur Albert Druenne

Les Druesne de Vendegies-au-Bois

Les Druesne de Forest-en-Cambrésis